Consommer autrement grâce à l’économie collaborative

L’économie collaborative c’est quoi ? C’est l’échange de biens et de services entre particuliers et/ou entreprises. Achat d’occasion, location, troc ou encore échange de services, tout y passe. Et la pratique comporte bien des avantages, puisqu’elle répond en partie à des enjeux environnementaux, économiques et sociaux (rencontres entre particuliers…). Cette relation gagnant/gagnant séduit de plus en plus de Français mais devient surtout chaque jour plus nécessaire, à la vue de la situation environnementale à laquelle nous sommes confrontés. Consommer moins, mais mieux, c’est tout l’enjeu de cette économie dite collaborative.

Consommer autrement grâce à l'économie collaborative

Pourquoi opter pour une consommation collaborative ?

Tel que nous venons de l’évoquer, le collaboratif recèle bien des avantages. D’abord, écologiques. Il s’agit de développer sa sensibilité environnementale et de maîtriser sa consommation sur plusieurs typologies de biens et services, en achetant moins et en consommant local.

Ce mode de consommation revêt également de forts enjeux économiques, de part et d’autre de la filière : réduction des coûts pour le consommateur, amélioration ponctuelle ou régulière de son pouvoir d’achat, mais aussi emploi croissant de main d’œuvre locale.

L’économie collaborative s’inscrit dans le cadre du développement durable puisqu’elle remet au goût du jour le circuit court, en limitant les intermédiaires entre le producteur et le consommateur final. Finalement, il s’agit de réduire ses coûts mais aussi de redonner du sens à notre consommation, à la rendre plus vertueuse mais aussi plus qualitative, de tous points de vue.

Les Français sont-ils prêts pour le collaboratif ?

Sur le papier, consommer autrement est séduisant et cela titille notre conscience environnementale. Mais qu’en est-il en pratique ? Parcourons quelques chiffres.

Selon le baromètre Future Consumer d’EY, analysant l’évolution du comportement des consommateurs Français, 31 % d’entre eux seraient prêts à repenser leur mode de consommation dans un but de réduction de leur empreinte environnementale mais aussi pour réduire leurs coûts. 60 % des sondés attendent également des marques une meilleure prise en compte des enjeux environnementaux et sociétaux ainsi que de la transparence sur la provenance et la constitution réelle de leurs produits. Enfin, 42 % des sondés remontent des attentes en matière de produits locaux, éthiques ou compatibles avec le développement durable. La crise de la Covid-19 pourrait avoir accéléré cette tendance et l’avoir ancrée plus durablement dans les mœurs. Quoi qu’il en soit une chose est sûre : les consommateurs sont désormais davantage tournés vers l’écologie et les marques doivent s’adapter à cette évolution de perception et de comportement.

L’économie collaborative s’inscrit comme une réponse à ces nouvelles attentes. D’après les études de Forbes, PWC et TNS Sofres, 9 Français sur 10 déclarent avoir déjà consommé au moins une fois de manière collaborative. Mais ce qu’il est encore plus intéressant de constater, c’est l’évolution prévisionnelle du marché mondial du collaboratif : + 36,4 % par an, pour atteindre 302 milliards d’euros en 2025 contre 20 milliards “seulement” en 2013.

Comment consommer autrement grâce au collaboratif ?

Le marché de l’économie collaborative peut être scindé en trois secteurs : la mobilité, l’hébergement et le service entre particuliers. Pour consommer autrement, il suffit de le vouloir ! Quantité d’entreprises peuvent vous mettre en relation avec d’autres particuliers dans le but de louer du matériel, d’obtenir un service ou encore de vous loger, en France comme à l’étranger. De votre côté, entamez également une réflexion sur ce que vous avez à proposer autour de vous : chambre ou garage vide, matériel non utilisé dans le jardin ou encore compétences… tout est possible !

Attention cependant : comme dans tout secteur, certaines dérives sont fréquemment constatées, à l’instar de certaines plateformes de partage telles que Uber ou encore Airbnb, dont les promesses sociétales ou encore environnementales ne sont parfois pas tenues. Pour consommer autrement, nous vous invitons à vous renseigner au préalable sur l’entreprise par laquelle vous souhaitez passer. Quelles sont ses motivations environnementales ? Quels moyens réels utilise-t-elle pour développer son service ? Est-ce une entreprise locale ?

Qui dit entreprise collaborative ne veut pas forcément dire éco-responsable. Vous devrez donc être vigilant avant de vous lancer, à la fois pour proposer un produit/service ou pour en obtenir.

Finalement, l’économie collaborative ne date pas d’hier. Elle s’intègre parfaitement dans le marché puisqu’elle constitue la continuation de pratiques déjà utilisées (circuit court…) et qu’elle répond en tous points aux attentes du consommateur final, qu’elles soient d’ordre écologique ou économique. Privilégier l’usage à la possession pour économiser nos ressources et réduire nos déchets, voilà ce vers quoi nous amène le collaboratif, pour une meilleure réponse aux enjeux environnementaux et sociétaux hors des circuits traditionnels. Pourquoi ne pas essayer de consommer différemment ?

Consommer autrement grâce à l’économie collaborative
Retour en haut