La consommation éco-responsable à portée de main

Vue d’ensemble sur le commerce équitable, ses impacts et ses enjeux

Du fait de campagnes de sensibilisation plus ou moins massives, le commerce équitable est désormais bien connu par les français. Même sans en comprendre les enjeux précis, ceux-ci se disent favorables au mouvement dans la grande majorité, bien conscients des impacts négatifs du commerce mondial actuel. Pourtant, il nous semblait important de réaliser ce guide de la consommation durable et éco-responsable et du « commerce équitable » afin de continuer cette sensibilisation auprès de tous publics. Vous l’aurez sans doute compris, si vous vous intéressez au commerce équitable, vous êtes au bon endroit pour trouver des réponses.

commerce équitable

Le commerce équitable, c’est quoi ?

Avant toute chose, faisons le point sur la définition légale du commerce équitable. Le commerce équitable c est quoi ? Et bien selon la loi n° 2014-856 du 31 juillet 2014, l’Etat définit le commerce équitable comme ayant pour but d’assurer le progrès social et économique des travailleurs en situation de désavantage. Ceux-ci se situent généralement dans les régions du Sud (Amérique du Sud, Afrique de l’Ouest…) mais le commerce équitable concerne aussi les relations commerciales Nord – Nord, entre pays plus développés.

A quoi ça sert en fait ?

Au-delà de comprendre le cadre, vous vous posez certainement la question : « a quoi sert le commerce équitable » ? En fait, celui-ci a plusieurs impacts bien réels. Il sert à :

  • Permettre aux producteurs de toutes régions de percevoir une rémunération plus juste pour leur travail par l’instauration d’un prix d’achat minimum notamment.
  • Assurer la pérennité d’exploitations agricoles en situation de précarité. Par l’obtention d’un revenu supérieur et grâce à des partenariats s’étendant sur la durée, les propriétaires de petites exploitations ont désormais une visibilité à moyen terme et sont moins nombreux à mettre la clé sous la porte.
  • Améliorer les conditions de vie des populations en zones rurales et / ou sous-développées. Par rayonnement, une meilleure rémunération des travailleurs locaux impacte également le niveau de vie de leurs familles et de leurs proches. Finalement, il s’agit de réduire les inégalités.
  • Lutter pour un commerce plus « simple » et plus juste. Les chaînes commerciales sont désormais limitées en intermédiaires pour être plus transparentes et retrouver un certain équilibre des relations commerciales. Du côté des consommateurs, il est très agréable de comprendre qui se cache derrière les produits qu’ils achètent mais également dans quel cadre la fabrication de ces produits a eu lieu.
  • Défendre les droits de l’Homme, réduire les inégalités homme / femme et le travail des enfants. Comme nous le décriront dans la partie suivante, la labellisation « commerce équitable » intervient sous réserve de respect de certaines conditions : suppression du travail des enfants, respect de conditions de travail décentes et d’un traitement similaire entre hommes et femmes…

Comment fonctionne le commerce équitable ?

Dans la pratique, voici comment fonctionne le commerce équitable entre un producteur et un acheteur et ce que ça implique sur la chaîne commerciale dans son ensemble.

Avant toute chose, il s’agit pour l’acheteur d’établir une relation commerciale avec un producteur défavorisé (de part sa situation de précarité, sa faible rémunération…). La plupart de ces producteurs notamment dans le Sud sont regroupés en coopératives démocratiques et transparentes (c’est d’ailleurs souvent une condition sine qua none). C’est le cas notamment pour le café ou encore le cacao. Ces producteurs doivent bien évidemment répondre à un cahier des charges très précis pour être labellisés et entamer une relation commerciale avec un acheteur ou un ensemble d’acheteurs :

  • Le producteur (ou la coopérative) doivent respecter les règles de l’Organisation Internationale du Travail (prévenir la traite des êtres humains, protéger les droits des travailleurs et les pratiques abusives, le travail des enfants…).
  • Celui-ci doit s’engager à être totalement transparent sur ses transactions financières mais également sur sa façon de travailler, ses équipements et leur maintenance…
  • Ses conditions de culture / production doivent respecter l’environnement. Au possible, celui-ci doit se diriger vers le BIO et se former aux bonnes pratiques de l’agro-écologie.

En contrepartie, l’acheteur s’engage à verser à la coopérative un prix d’achat minimum pour chaque producteur ainsi qu’une prime de développement d’un montant variable destinée à entreprendre des projets collectifs à impact positifs. Ceux-ci peuvent être sociaux, d’ordre écologique (lutte contre la déforestation, etc) ou encore urbains (construction d’une école, d’un hôpital, modernisation des systèmes locaux de gestion de l’eau…).

Quels produits sont concernés par le commerce équitable ?

Vous avez du mal à y voir clair sur les produits faisant ou non partie du commerce équitable ? En fait, ceux-ci sont presque aussi nombreux que les produits « traditionnels ». En ce qui concerne les filières étrangères, le café, le cacao et les bananes sont bien entendu à l’honneur. Il s’agit d’ailleurs des produits les plus connus pour leur caractère équitable. En revanche, l’histoire ne s’arrête pas là ! Vous trouverez également du thé, des épices, du coton équitables, du miel, des confitures, des céréales… Certains produits peu transformés sont 100% équitables. Pour d’autres, l’explication jointe au logo du label vous indiquera quels ingrédients constitutifs sont réellement équitables et lesquels ne le sont pas. De la sorte, vous pourrez faire votre choix sereinement !

En France également, la filière équitable ET made in France a le vent en poupe. Les produits locaux sont tout autant variés, allant des produits de beauté naturels aux infusions en passant par les légumes secs, la viande, les produits de boulangerie (farine équitable le plus fréquemment)… Finalement, il convient de noter que 80% des produits considérés « équitables » sont également BIO. La présence de plusieurs labels est donc fréquente.

Vous l’avez compris, en matière de commerce équitable produits, vous avez le choix ! Pourquoi ne pas aller vous renseigner en boutique spécialisée ou même en grande surface et prendre le temps de vous attarder sur ce que ces producteurs d’ici et d’ailleurs vous proposent ? Les prix sont plus élevés que la normale, mais un seul achat peut avoir un grand impact !

A lire également :