La consommation éco-responsable à portée de main

Biomasse énergie renouvelable

Capable d’alimenter un système de chauffage, de produire de l’électricité ou encore du gaz et même des biocarburants, l’énergie tirée de la biomasse est la plus importante des sources renouvelables. Elle reste pourtant assez méconnue du fait de son hétérogénéité. Voici un éclairage pour tout comprendre sur la biomasse.

Biomasse énergie renouvelable

Présentation de la biomasse

On désigne par biomasse l’énergie stockée dans la matière vivante. Il peut s’agir des plantes, des arbres ou encore des céréales, mais aussi des algues et autres champignons. La biomasse désigne également l’énergie que l’on retrouve dans les déchets animaliers ou encore dans certains déchets industriels et ménagers qui peuvent être biodégradables.
La biomasse est ainsi une source d’énergie très hétérogène et dont l’usage est multiple. Les résidus de la biomasse peuvent être transformés en biogaz, la vapeur qu’elle génère peut alimenter une centrale de production d’électricité ou sa combustion peut produire du chauffage. Il est aussi possible d’en tirer des biocarburants grâce à un processus chimique complet.
En synthèse, on distingue plusieurs types de transformations de la biomasse en énergie :

  • Transformation par combustion : en brûlant un élément solide comme des résidus de bois, on peut générer de l’énergie thermique et ainsi alimenter un réseau de chaleur.
  • Transformation par gazéification : en obtenant un gaz de synthèse combustible il est possible de produire via une énergie mécanique, de l’électricité ou de la chaleur.
  • Transformation par méthanisation : ce procédé, qui concerne généralement des déchets humides issus de l’industrie, permet d’aboutir à un biogaz. Son usage est alors multiple. Il peut être transformé en électricité ou en chaleur ou servir dans le domaine des transports sous forme de biocarburant.

La production des biocarburants est un type de transformation de biomasse à part. En effet, cette production implique beaucoup de procédés technologiques et évolue régulièrement. Historiquement basés sur l’exploitation de produits pour la culture alimentaire, les biocarburants de deuxième génération sont issus de résidus de déchets ou de cultures spécifiques qui ne sont pas destinées à l’alimentation humaine.

Voilà qui fait de la biomasse une énergie renouvelable complète et capitale dans la nécessaire transition énergétique actuelle. À l’échelle de la planète, on estime que la biomasse est la première des énergies renouvelables, devant l’énergie hydraulique.

Les atouts de la biomasse

La biomasse utilise un gisement d’énergie local et propre. C’est dans ce sens qu’elle est considérée comme une énergie renouvelable car elle propose une exploitation durable en réduisant les émissions de gaz à effet de serre et en apportant un développement économique fort.

L’électricité ou la chaleur issues de la biomasse permettent de compléter le recours aux autres sources d’énergie qui ont un caractère intermittent. Cette disponibilité de la biomasse en fait une source d’énergie capitale dans le mix énergétique pour répondre à la demande en temps réel.

La biomasse est une énergie renouvelable qui apporte une exploitation durable de ressources naturelles. En clair, elle permet de trouver un bon équilibre entre utilisation de l’énergie et valorisation des déchets. Elle est la parfaite illustration du concept d’économie circulaire.

Parce que la transition énergétique vise à accompagner le développement social et économique, ce sont aussi les atouts « concrets » sur l’emploi qu’il faut rechercher. Sur cet aspect, la biomasse est idéale. Outre un développement de l’activité agricole, elle pousse le monde industriel à innover et développe l’emploi de proximité. La biomasse est une énergie renouvelable au service des territoires, qui permet notamment la sauvegarde d’emplois ruraux.

La biomasse en France

Selon les données officielles proposées par le gouvernement, la biomasse est aujourd’hui la principale source d’énergie renouvelable en France et représente 55 % de la production finale.

Ce chiffre intègre la biomasse sous différentes formes – biomasse solide, liquide ou gazeuse – permettant à la fois la production de chaleur, d’électricité, de biogaz ou de carburant comme nous l’avons évoqué précédemment.

Conscient de ce potentiel que représente la biomasse, le gouvernement a lancé un véritable plan visant à développer cette énergie renouvelable. Il s’agit de la « stratégie nationale de mobilisation de la biomasse ». Cette stratégie prévoit des actions à l’échelle locale et donne des objectifs pour chaque grande région. Un objectif de mobilisation des ressources à horizon 2023 est consigné pour tous les éléments que constitue la biomasse. Des cultures dédiées à la méthanisation en passant par les déchets, les résidus et coproduits de l’industrie ou encore les algues ou déchets de la restauration, chaque sous-catégorie de la biomasse est suivie avec des objectifs localisés.

Une vision évolutive avec des schémas régionaux pour permettre une articulation cohérente des actions en faveur de la transition énergétique. La biomasse devrait continuer de s’affirmer comme la première énergie renouvelable en France dans les années à venir.

À lire également :