La consommation éco-responsable à portée de main

Pourquoi faut il économiser l’eau dans nos tâches quotidiennes ?

La Terre est composée à 75% d’eau. Oui mais voilà, il s’agit en majorité d’eau salée, qui ne peut pas à l’heure actuelle être consommée à des fins sustentatrices ou d’hygiène. Ce qu’il s’agit d’économiser dans nos tâches quotidiennes, c’est bel et bien l’eau douce de notre planète, qui n’est présente qu’au timide pourcentage de 2,5. Au lieu de répondre à la question « pourquoi faut il économiser l’eau », nous préciserons « pourquoi économiser l’eau douce ? ». Par la suite, nous vous donnerons quelques pistes de réflexion qui vous aideront à savoir comment économiser l’eau dans votre quotidien. C’est parti !

pourquoi faut il économiser l'eau

Pourquoi économiser l’eau douce ?

L’eau douce est en train de se raréfier

Pour schématiser, l’eau douce est actuellement présente sur terre dans les calottes glacières (à hauteur de 70% pour l’instant) et en milieu souterrain (30% environ). Ceci étant dit, vous comprendrez certainement que l’eau douce à laquelle vous avons réellement accès et celle nécessaire à notre survie se trouve seulement en petites quantités (environ 0,7% de l’eau douce totale).

Mais l’eau douce présente sur terre n’est-elle pas toujours à disposition ?

En fait, non. La population terrestre grandissant et les évolutions des consommations se poursuivant, les besoins en eau douce se font de plus en plus importants. Par « évolutions des consommations », on entend que notre génération actuelle consomme environ 8 fois plus d’eau que celle de nos grands-parents : un constat alarmant porté par Marillys Macé, directrice du centre de l’information de l’eau.

Ainsi, l’eau douce recueillie au sein des nappes phréatiques et des cours d’eau est désormais également piochée dans de larges réservoirs artificiels mais il convient de ne pas se leurrer : la ressource d’eau douce de la terre est en train de lentement s’épuiser. D’où l’importance vitale de la préserver pour notre génération actuelle et surtout, pour celles qui lui suivront !

Consommation individuelle : la seule en cause ?

A l’heure actuelle en France, environ 25% de la consommation d’eau provient des usages domestiques. Fort heureusement, la grande majorité des français est aujourd’hui sensibilisée à l’importance d’économiser l’eau douce, même s’il est encore difficile pour la plupart de savoir comment s’y prendre.

Mais force est de constater que le gaspillage d’eau douce se trouve également à bien plus large échelle et en quantités nettement supérieures, dans l’agriculture et l’élevage notamment. En arrosant les champs en plein soleil, une grande partie de l’eau s’évapore, par exemple. Mais que dire des centaines voire milliers de litres d’eau nécessaires à l’élevage d’un bœuf, à la culture d’un avocat ou à celle d’un kilo de riz ? Pour un bœuf, il s’agirait de près de 15 000 L d’eau par kg tandis que la culture d’un kg de riz nécessiterait environ 3 000 L d’eau. Face à ce constat, on comprend que l’agriculture et l’élevage ont un rôle crucial à jouer en matière de préservation de l’eau, mais que notre mode de consommation, ici alimentaire, détermine également l’ampleur de ce phénomène. Chacun a son rôle à jouer !

Raréfaction de l’eau : en lien direct avec le réchauffement climatique

Du fait de nos modes de consommation devenus pour la plupart excessifs, le réchauffement climatique a pris une tournure et une ampleur plus qu’alarmantes. Entre autres choses, cela entraîne l’assèchement des pôles d’eau douce autrefois prospères de la terre (lacs et rivières), allant même jusqu’à éliminer la présence de nappes phréatiques souterraines. Tout cela met en jeu non seulement notre survie mais également celle des autres organismes vivants de la planète.

Economiser l’eau pour protéger l’environnement… et les populations

L’environnement souffre

Saviez-vous que l’eau utilisée à notre consommation est ensuite rejetée impropre dans l’environnement ? En fonction des pays, les dispositifs liés au rejet de l’eau douce sont plus ou moins présents. Cela contribue à détériorer encore plus notre belle planète ainsi que la santé de ses autres habitants, animaux et végétaux. En économisant l’eau, vous contribuez à limiter autant que possible ce phénomène.

Aussi, puiser dans les nappes naturelles en profondeur coûte extrêmement cher, en termes d’argent mais également d’énergie. Économiser l’eau de façon durable dans votre foyer, c’est un pas de plus pour réduire les infrastructures nécessaires au pompage et au traitement de l’eau. Il est vrai que l’impact à l’échelle du foyer est extrêmement minime. Pourtant, il est important de continuer le combat !

N’oublions pas que si tout le monde apprend à mieux maîtriser sa consommation d’eau, le prix de l’eau serait possiblement amené à diminuer du fait des actions plus réduites à entreprendre pour son pompage et sa préservation.

L’eau : bientôt source de conflits ?

La raréfaction des ressources en eau douce est désormais bien assimilée par une majorité de gouvernements même si les mesures pour sa préservation sont le plus souvent encore attendues plutôt qu’implémentées. Or, l’eau douce se trouve de façon tout à fait inégale sur terre et certains pays seront amenés à en souffrir beaucoup plus tôt que les autres en cas de réchauffement climatique anticipé (ce qui est d’ailleurs en train de se produire, selon une majorité d’experts). Ceci étant dit, il n’est pas insensé de penser que « l’or bleu » puisse devenir le cœur de problématiques internationales voire même de conflits ou de guerres d’ici les prochaines décennies, notamment au Moyen-Orient.

Comment économiser l’eau douce au quotidien ?

Pour économiser l’eau au quotidien, un grand nombre de mesures peuvent être prises. La première devrait sans aucun doute être le contrôle régulier de vos canalisations. Et oui : les fuites d’eau peuvent entraîner une perte d’eau à hauteur de 20%. Il peut s’agir d’un robinet mal fermé ou de tuyaux défectueux… Dans tous les cas, pour les raisons citées ci-dessus tout comme pour votre porte-monnaie, il est essentiel d’agir rapidement.

Au-delà de ça, la plupart de l’eau douce utilisée en usage domestique est liée aux bains / douches et aux sanitaires. Pour maîtriser votre consommation, privilégiez les douches d’environ 5 minutes, éteignez l’eau lorsque vous vous savonnez et investissez dans des équipements « économiques » qui limitent par exemple l’ampleur du flux d’eau déversé.

Finalement, la réponse à la question « pourquoi économiser l’eau douce » est simple. Parce qu’il en va de votre responsabilité sociale, de votre conscience écologique. Nos gestes peuvent sembler à faible impact, et bien souvent, c’est le cas. Pourtant, un effort commun peut contribuer à améliorer les choses durablement. Parcourez nos autres articles sur « comment économiser l’eau » pour comprendre comment implémenter d’autres mesures efficaces sur le long terme.

A lire également :