La consommation éco-responsable à portée de main

Chauffage au bois écologique

Selon les données de l’ADEME, l’agence en charge de la transition écologique, 7,4 millions de foyers français se chauffaient au bois en 2013. Les estimations de ladite étude prévoyaient un nombre avoisinant les 9 millions de foyers en 2020. Un engouement fort qui s’explique par les atouts du bois, une « énergie propre ». Le chauffage au bois est plus respectueux de l’environnement que le chauffage au fioul ou encore que le gaz. Seulement, certaines conditions sont à respecter pour un chauffage au bois écologique et efficace. Détaillons ces conditions.

Le bois, une ressource durable pour se chauffer

A l’inverse du pétrole qui est une énergie fossile épuisable, le bois peut lui être qualifié de ressource renouvelable. Pour cela, il est nécessaire qu’il soit produit dans le cadre d’une gestion durable des forêts. Les exploitants forestiers s’engagent à replanter au moins un arbre pour tout arbre coupé, afin de ne pas provoquer de déforestation. Pour vous permettre de mieux vous y retrouver, sachez qu’il existe des labels comme NF bois de chauffage ou FSC. Ces labels ont été conçus pour indiquer aux consommateurs la provenance du bois et assurent une approche « durable » de la gestion forestière.

Concernant son empreinte carbone, le chauffage au bois est considéré comme neutre. Cela signifie que le bois absorbe la même quantité de CO2 lors de sa croissance qu’il en rejette lors de sa combustion.

Choisir du bois produit localement réduit également l’impact environnemental lié au transport. Dans les faits, le chauffage d’appoint ou le chauffage central au bois sont d’excellentes façons de chauffer votre habitation de manière durable.

Chauffage au bois et particules fines : ce qu’il faut savoir

Il est important de noter que le chauffage au bois n’est pas exempt de toute production de pollution. En effet, lors de la combustion, le chauffage au bois provoque le relâchement dans l’air de particules fines. En France, les particules fines viennent principalement du transport routier, des industries, et… du chauffage au bois. Ces éléments sont potentiellement dangereux, à l’instar du monoxyde de carbone qui peut être mortel. Les hydrocarbures aromatiques polycycliques sont quant à eux issus de tout processus de combustion incomplet et sont cancérogènes.

Le chauffage au bois peut par conséquent être la cause d’un amoindrissement de la qualité de l’air, une dérive liée le plus souvent à la vétusté des équipements installés. Il convient donc d’entretenir régulièrement votre appareil de chauffage au bois si vous voulez qu’il soit réellement économique et écologique.

Chauffage au bois écologique

Poêle de chauffage écologique : nos conseils pour choisir le bon appareil

Comment bien se chauffer au bois ? Notre première recommandation est d’opter pour un foyer fermé. En effet, les foyers ouverts occasionnent des appels d’air frais amenuisant le rendement du chauffage. La pollution de l’air intérieur est alors plus élevée car la température de combustion idéale n’est jamais atteinte.

Choisissez également un appareil performant, correctement dimensionné pour votre logement et proposé par un constructeur référent. Évitez les poêles à bois ou à granulés « exotiques » de marques inconnues ou avec des prix très bas. Il est capital que le poêle de chauffage soit technique, avec des composants qui assurent de bonnes performances.

Les critères principaux qui doivent déterminer votre choix sont :

  • Les modes de combustion : la double combustion concerne les appareils équipés d’une double arrivée d’air. Ces derniers traitent la fumée lors d’une seconde combustion au lieu de simplement la rejeter à l’extérieur. Le poêle à pellet quant à lui permet une pollution moindre du fait de l’excellent rendement du granulé de bois. L’utilisation des granulés permet donc de réchauffer efficacement la pièce à moindre coût. C’est l’appareil le plus rentable et le moins polluant si vous souhaitez vous équiper d’un poêle de chauffage écologique. Si votre habitation dispose d’un âtre, vous pouvez procéder à l’installation d’un insert qui permet de chauffer en utilisant peu de bois.
  • Le label : les équipements labellisés sont ceux grâce auxquels vous obtiendrez les meilleurs résultats. Un appareil adapté à vos besoins selon le volume et l’usage de la pièce et qui plus est labellisé vous garantira un chauffage optimal pour un budget maîtrisé. Le label Flamme verte par exemple identifie les modèles les plus performants. Il attribue un nombre d’étoiles aux appareils selon leur rendement. Ils permettent de réduire considérablement la production de particules fines.

Quel que soit l’équipement de chauffage au bois que vous choisirez, veillez à le faire entretenir régulièrement afin d’éviter une baisse de rendement et une augmentation de son empreinte carbone. Nous vous recommandons de choisir un forfait annuel pour le suivi. Un professionnel pourra ainsi venir vérifier votre appareil et se charger de l’entretien du conduit d’évacuation au besoin. Ne vous lancez pas vous-même dans l’entretien de votre chauffage au bois si vous ne disposez pas de connaissances complètes.

À lire également :