La consommation éco-responsable à portée de main

Finance responsable : qu’est-ce qu’une banque eco responsable ?

Vous avez déjà entendu parler de la banque éco-responsable ? Encore peu médiatisé, ce concept est pourtant extrêmement important dans le cadre de la préservation de l’environnement et des populations. Car, sans le savoir (pour la plupart), nous contribuons de part nos placements financiers à détériorer cette planète. Et oui : à quoi sert de faire un don à une association si l’argent de votre livret d’épargne sert à financer les énergies fossiles ? Dans cet article, nous vous en dirons plus au sujet de la banque eco responsable et de ses engagements. De quoi vous déterminer à entamer de ce pas une nouvelle action eco responsable

banque eco responsable

Banque traditionnelle ou éco-responsable : quelles différences ?

Une épargne utilisée différemment…

Selon la FEBEA (Fédération Européenne de Finance et Banques Ethiques et Alternatives), la banque éco-responsable est en fait une banque qui oeuvre pour le bien commun. Celle-ci récupère des fonds et les réaffecte (tout comme une banque traditionnelle, finalement). Toutefois, la banque éco-responsable réinjecte ces fonds dans des projets environnementaux, sociaux ou culturels à impact positif.

Et c’est bien cette dernière notion qui différencie le plus la banque éco-responsable de la banque traditionnelle. Car, savez-vous comment est injectée votre épargne dans le monde, par votre banque actuelle ? C’est bien là, le problème. La majorité des banques françaises investissent dans des projets parfois controversés. Majoritairement, il s’agit d’investissements dans les énergies fossiles ou encore la participation à l’évasion fiscale ou encore à l’industrie de l’armement… Et vous ne savez jamais vraiment comment est utilisé votre argent !

Une taxe sur les transactions financières

Ce qui différencie également la banque éthique de la banque traditionnelle, c’est le prélèvement volontaire d’une taxe sur les transactions. Certaines banques éthiques proposent à leurs clients de choisir s’ils souhaitent participer à une taxe à hauteur de 0,01% de toutes les transactions. Mise en place par le Crédit Coopératif, celle-ci a déjà permis de récolter 230 000 €, investis par la suite dans des projets à impact environnemental et social positif en France comme à l’étranger.

Une taxe volontaire inspirée de la taxe Tobin

Celle-ci est inspirée d’une taxe similaire : la taxe Tobin, qui n’a jamais vu le jour. Celle-ci venait d’une volonté de réformer le système monétaire national et international et de stabiliser les flux financiers. Elle devait également permettre de lever d’importantes sommes d’argent, réinjectées par la suite dans des projets environnementaux ou sociaux tels que la lutte contre la pauvreté ou encore l’accès à l’eau potable. Mais, jugée difficile à mettre en place, cette taxe n’est pas implémentée dans les banques traditionnelles malgré sa proposition en 1972 par James Tobin (prix nobel de l’Economie 1981).

Un niveau de transparence supérieur

Soulignons enfin que la banque éthique est transparente sur ses engagements ainsi que sur les projets qu’elle finance. La NEF par exemple, affiche noir sur blanc la liste des projets financés d’année en année. La recherche du profit n’étant pas la vocation principale de la banque éco-responsable (à l’inverse de la banque traditionnelle), vous avez l’assurance d’une gestion plus responsable de votre argent, et c’est bien ce qui fait la différence au quotidien.

Existe-t-il des alternatives à la banque pour placer son argent ?

La réponse est OUI. Ces solutions sont très peu généralisées à l’heure actuelle du fait d’une médiatisation quasi inexistante et de la défiance très présente des français. Toutefois selon votre contexte, cela peut représenter la solution idéale. Il s’agit en fait de fondations regroupant des réseaux associatifs luttant pour la préservation environnementale à large échelle. A titre d’exemple, « Terres de Liens » a pour but la restructuration d’un maillage rural fort. Vous pouvez donc choisir de leur confier votre épargne, qui sera ici investie dans l’achat de fermes et de terres destinées à redynamiser les campagnes françaises. Il est même possible d’indiquer quelle région ou ferme vous souhaitez soutenir en priorité ! Bien entendu, des garanties solides entourent la foncière Terre de Liens comme les organisations similaires, pour vous permettre d’épargner le plus sereinement possible. D’autres solutions existent également : Energie Partagée, par exemple, qui lutte pour une meilleure transition énergétique.

Pourquoi ne pas vous renseigner dès maintenant sur vos options ?

Quelle banque éco-responsable choisir ?

Parmi les banques éthiques coopératives les plus plébiscitées : la NEF (fondée en 1978 et ses 40 000 sociétaires) ou encore Le Crédit Coopératif. Ce dernier compte pas moins de 50 000 sociétaires à l’heure actuelle ainsi que 300 000 clients environ. Il s’agit finalement des deux banques éthiques principales à l’heure actuelle en France, même si d’autres acteurs bancaires s’engagent de façon plus ou moins soutenues, comme la Banque Postale, par exemple.

Faire le choix d’une banque en ligne eco responsable

Au même titre que les banques traditionnelles, les banques éco-responsables sont également présentes en ligne. Pour trouver une banque en ligne eco responsable, il vous suffit d’effectuer une recherche sur internet. Comme dit précédemment, les deux alternatives principales sont la NEF et le Crédit Coopératif. Malgré tout, Tookam fait également son apparition à l’heure actuelle.

Banque eco responsable éthique : pensez aux comparateurs !

Et oui : tout comme pour les services bancaires traditionnels ou encore les assurances, il existe des comparateurs en ligne de banques éthiques. Ceux-ci, particulièrement efficaces, vous permettent d’effectuer des comparaisons entre les différentes banques selon des critères que vous aurez déterminés. Avant d’utiliser un comparateur banque eco responsable ethique, commencez par faire le point sur votre besoin. Quel type de compte souhaitez-vous, de livret, pourquoi ? Toutes les questions que vous vous poseriez pour une banque traditionnelle doivent être abordées. Ensuite, il s’agit de choisir en fonction des engagements éthiques de la banque : investissement dans l’économie sociale et solidaire, implication dans les énergies renouvelables… Ne laissez rien au hasard !

Vous l’aurez compris : intégrer une banque éco-responsable fait partie de ces actions qui peuvent significativement changer les choses. Pourquoi ne pas dès maintenant réfléchir aux possibilités de transition qui s’offrent à vous ? La paperasse peut parfois être importante, mais il s’agit là de dépasser cet inconfort pour reprendre le contrôle sur l’impact qu’a votre argent.

A lire également :