La consommation éco-responsable à portée de main

Alimentation éco responsable : comment faire et combien ça coûte ?

L’alimentation, c’est l’un des principaux postes de dépenses des français. C’est également un pôle déterminant en termes de santé et même de confort au quotidien. Et si nous apprenions à manger mieux, pour préserver notre santé et pour respecter un peu plus l’environnement ? L’enjeu d’une alimentation éco responsable n’a jamais été aussi déterminant du fait du contexte mondial actuel. Quel est ce contexte ? Quelles bonnes habitudes adopter pour manger eco responsable ? Combien cela coûte-t-il d’adopter une alimentation différente ? Dans cet article, nous faisons le point sur le sujet.

alimentation eco responsable

Consommation et environnement : l’alimentaire comme levier d’amélioration en réponse aux enjeux du 21ème siècle

Jamais la question de la préservation de l’environnement n’avait été plus présente au cœur des débats. Entre la culture du soja, des avocats, l’énergie nécessaire à l’élevage d’un bœuf ou celle utilisée dans la culture du coton… les ressources naturelles sont à l’heure actuelle mal utilisées et surtout, sur-exploitées. L’eau est polluée, les forêts en souffrance et le taux de gaz à effet de serre bat des records.

Mais ce n’est pas tout ! La médiatisation liée à l’alimentation éco responsable met également en évidence les enjeux sanitaires de notre mode de consommation actuelle. Le fait est que nous ne savons pas vraiment ce que nous mangeons. Émergent alors différentes interrogations : comment manger moins, manger mieux, manger sans impacter ce qui nous entoure ?

Réapprendre à manger pour retrouver notre pouvoir

Adopter de nouvelles habitudes alimentaires sur le long terme, c’est également redevenir décideur des aliments que nous achetons (qu’ils soient ou non transformés) et non plus « victimes » des packagings marketing et autres incitations des fabricants et commerçants en tous genres. Le fait est qu’actuellement, même si la tendance est à la transparence, il est particulièrement difficile d’y voir clair à travers le discours des marques. Qui se cache réellement derrière ce produit ? Dans quelles conditions a-t-il été fabriqué, cultivé ? Certaines indications et notamment des labels peuvent vous permettre de comprendre si le produit que vous comptez acheter entre dans ce spectre d’éco-responsabilité ou non : AB, AOC, Fairtrade Max Havelaar… En apprenant à mieux choisir vos aliments, vous retrouvez finalement votre place au sein de la chaîne commerciale. Vous agissez désormais en consommateur éco-conscient, notamment des enjeux liés à vos achats.

Comment manger éco-responsable ? Quelques bonnes habitudes

La majorité de la population a déjà intégré l’importance urgente d’un changement de mode alimentaire, pour les raisons citées ci-dessus. Mais comment s’y prendre ? Pour implémenter de bonnes habitudes, il est nécessaire d’être guidé(e).

Privilégier les circuits courts et les produits de saison

Limiter son empreinte carbone en matière alimentaire, ça passe avant tout par le fait d’acheter local (en circuit-court) pour minimiser autant que possible les gaz à effets de serre relâchés dans l’atmosphère lors du transport du produit. Rendez-vous pour cela en ferme ou encore sur les marchés (BIO de préférence, pour votre santé). Et évidemment, qui dit « local », dit également « de saison ». Consommer des produits de saison réduira quelque peu votre champ alimentaire, mais ça agit surtout positivement sur votre santé puisque vous ne consommez que des produits fiables, cultivés selon des processus naturels. Pour couronner le tout, consommer local est également un excellent moyen de soutenir les producteurs français et ceux de votre région.

Alimentation éco responsable, combien ça coûte ?

Consommer local et de saison, ça ne coûte pas forcément beaucoup plus cher que d’acheter des produits industriels et importés, surtout si vous vous déplacez pour les récupérer (en ferme par exemple). Néanmoins, cela peut tout de même faire vaciller votre motivation sur le long terme, notamment si vous sélectionnez uniquement des produits BIO. Pour consommer des produits de saison tout en réduisant un maximum vos coûts, pourquoi ne pas opter pour la création d’un potager ? Cultiver ne serait-ce que quelques fruits et / ou légumes vous permettra de réduire la facture et d’entamer un petit pas vers l’autosuffisance alimentaire. De nombreux français choisissent également de faire l’acquisition de poules, une alternative à la consommation d’œufs industrielle, récoltés dans des conditions désastreuses.

Consommation responsable : choisissez des produits en vrac

Un produit en vrac est vendu sans emballage plastique (et sans emballage tout court). Ceux-ci sont désormais vendus dans une majorité de supermarchés mais également en boutiques spécialisées. Le principe est simple : vous déplacer avec vos propres contenants et ne payer ainsi que le produit à l’état brut. Ce faisant, vous réduisez une grande partie de vos déchets ménagers et ne contribuez pas à la fabrication de plastique, l’un des désastres écologiques actuels.

Acheter en vrac, c’est plus cher ?

Même en l’absence d’emballage, les produits en vrac sont généralement plus chers que les produits « traditionnels » similaires du fait de leurs qualités nutritionnelles plus élevées (la plupart de ces produits sont BIO, par exemple) et de leur provenance locale. Toutefois, le jeu en vaut la chandelle pour le bénéficie que vous en tirerez.

Produit éco responsable : faut-il encore consommer de la viande, des céréales, de l’eau en bouteille ?

La réponse est NON (idéalement).

Les pratiques d’élevage intensif comptent parmi les plus grands désastres environnementaux liés à l’alimentation, notamment en termes de viande rouge. Celle-ci nécessite environ 5 fois plus d’énergie à produire qu’un poids équivalent de blé, par exemple ! Pour commencer à adopter une alimentation éco responsable, la bonne pratique est donc de réduire la viande rouge. Si cela vous est difficile, commencez par diminuer progressivement en implémentant simultanément d’autres saveurs à votre alimentation (épices, légumes, alternatives végétales ou autre type de viande ou de poisson…).

Mais la viande rouge n’est pas la seule mauvaise élève en termes d’environnement. La culture du soja ou encore des avocats est également désastreuse. Pour ces derniers, il faudrait allouer environ 100 000 L d’eau par jour et par hectare ! C’est sans compter la déforestation massive entraînée par la demande croissante…

Enfin pour une alimentation éco responsable, bannissez l’eau en bouteille ! L’eau du robinet étant peu conseillée pour l’organisme, il est préférable d’opter pour un système de filtration de l’eau, relativement facile à mettre en place quelle que soit la configuration de votre cuisine.

Vous savez désormais par où commencer. A vous de jouer !