La consommation éco-responsable à portée de main

Consommer autrement : alternatives économiques

Dans le système mondialisé qu’est le nôtre à l’heure actuelle, la ressource sous toutes ses formes est de toute évidence surexploitée. L’eau, le pétrole, les matières premières diverses et variées… Nous souhaitons tous préserver la planète mais restons pour autant friands de produits manufacturés en nombre, polluant la planète et contribuant à favoriser des écarts de niveau de vie entre populations. La solution est-elle de consommer moins ? Il s’agit de l’envisager. Toutefois, l’alternative la plus viable sur le long terme serait plutôt d’apprendre à consommer autrement. Alors, consommer autrement, quelles alternatives économiques ?

consommer autrement alternatives économiques

Commerce équitable, Consom’action, consommation collaborative… les alternatives d’aujourd’hui

Consom’action : qu’est-ce que c’est ?

L’ESS (Labo de l’Economie Sociale et Solidaire) en France engage un certain nombre d’actions concrètes pour partager un discours de responsabilité et démocratiser une consommation plus responsable, ceci en embarquant des concepts bien précis. L’un des concepts mis en avant, c’est celui du Consom’action. Il s’agit pour un consommateur de comprendre que chacun de ses achats a un poids écologique et sociétal non négligeable et donc de faire un choix conscient en accord avec ses valeurs à chaque fois qu’il consomme. La Consom’action peut prendre plusieurs formes, comme par exemple le recours au commerce équitable ou encore à la consommation collaborative.

Le commerce équitable

Le commerce équitable prône des circuits de distribution plus courts, des produits conçus dans le respect de normes écologiques fiables, une juste rémunération et des conditions de travail agréables pour les petits producteurs et les exploitants à travers le monde. Historiquement, les produits alimentaires tels que le café, les bananes ou encore le chocolat sont les plus consommés notamment en Europe. Toutefois, le commerce équitable a maintenant infiltré tous les secteurs, de l’habillement au tourisme en passant par la décoration, par exemple. Consommer équitable, c’est choisir un produit dont la chaîne de production a été optimisée. Certes, celui-ci peut provenir d’un autre continent. Toutefois, les avantages sociétaux ne sont ici pas négligeables. Du côté des produits eux-mêmes, soulignons que leur qualité est souvent plus plébiscitée que celle des produits équivalents issus du commerce traditionnel. BIO pour la plupart, ceux-ci proviennent d’exploitations gérées durablement.

La consommation collaborative

La consommation collaborative, c’est le fait de partager l’usage de biens et / ou de services entre particuliers. Plusieurs entreprises reconnues se positionnent sur ce créneau (airbnb, blablacar…) mais également de nombreux acteurs de l’ombre dont la vocation première est de permettre aux particuliers de consommer de façon plus responsable. Échanger un produit avec un particulier, c’est mettre un frein à la surconsommation effrénée, privilégier l’occasion au neuf et donner à ce produit une durabilité supplémentaire avant la fin de son cycle de vie. Il s’agit de démocratiser l’usage plutôt que la propriété.

Bien entendu, consommer de façon collaborative a également une dimension économique en cela qu’elle permet une réduction des coûts pour l’utilisateur. Enfin, la consommation collaborative est aussi créatrice de lien social, de rencontres et d’échanges précieux entre particuliers. La consommation collaborative conjugue donc des objectifs citoyens, environnementaux et économiques et se veut comme une réponse adaptée aux problématiques du développement durable.

Consommer autrement : les labels alimentaires

A l’heure actuelle, difficile de passer à côté de l’urgence environnementale déjà mise en évidence par un nombre incalculable d’experts du climat. A l’échelle d’un individu, d’une communauté ou d’une association, agir est possible. C’est d’ailleurs primordial. Mais par où commencer ? Si consommer autrement passe par une juste sélection des produits que nous consommons, il s’agit d’apprendre à les repérer.

Consommer autrement en matière d’alimentation

L’alimentation responsable, qu’est ce que c’est ? Il s’agit avant tout de consommer local et de saison pour un impact environnemental réduit, mais pas seulement. Consommer des produits en vrac fait également partie des bonnes pratiques en cela que cela permet d’éviter de générer des déchets. Enfin, consommer responsable implique d’éviter autant que possible le gaspillage alimentaire et apprendre à acheter seulement ce dont on a réellement besoin, sans plus.

Nombreux sont les acteurs ayant choisi de rendre plus abordable l’alimentation responsable. La fourche, par exemple, référençant avant tout des produits BIO et se fournissant localement. Un abonnement fixé à 69 € / an permet à tout un chacun de commander ensuite en illimité directement via le site web. Le Courtcircuit.fr met également à disposition des produits frais à foison et invite ses utilisateurs à venir chercher leur panier directement dans l’un des 22 drives du territoire. La plateforme permet aux producteurs locaux de fixer librement leurs prix et donc de vivre décemment en retrouvant leur pouvoir de négociation. L’entreprise est signataire de la Charte des Circuits Courts de l’Economie Sociale et Solidaire et prône donc la transparence dans ses processus ainsi que la création de lien social. Pourquoi ne pas passer par l’un de ces acteurs du secteur pour commencer à consommer autrement ?

Consommer autrement : les labels de qualité

Notons que pour choisir en toute conscience vos produits alimentaires, vous pouvez repérer les différents labels garantissant leur provenance et / ou leur qualité.

  • Label MSC en matière de poisson garantissant une pêche durable et des efforts menés pour un écosystème préservé,
  • Label AB (Agriculture biologique) qui garantit un produit à 95% d’origine biologique,
  • Label Nature et Progrès marquant les produits dont la fabrication a été menée en prenant en compte l’environnement,
  • Certification RTRS concernant le soja. Celle-ci vous permet de constater que le soja est produit à travers un processus écologiquement durable. Il s’agit-là d’une certification très importante en cela que la culture du soja est devenue l’une des plus polluantes au monde, avec celle du coton.
  • Label Max Havelaar catégorisant les produits issus du commerce équitable et donc d’une agriculture paysanne respectueuse de l’environnement.
  • Label BIO solidaire, pour les produits issus de l’agriculture biologique.

A lire également :