La consommation éco-responsable à portée de main

10 conseils pour consommer autrement

Consommer de façon responsable, ça ne s’improvise pas. Bien sûr, on peut avoir pleins d’idées pour ajouter quelques nouvelles habitudes à son quotidien, mais force est de constater que la plupart du temps, on navigue à l’aveugle. Passer à l’acte n’est pas simple ! En plus, par où commencer pour vraiment consommer autrement ? Comment différencier les actions vraiment impactantes de celles qui ne le sont pas ? Dans cet article, nous avons dressé une liste de 10 conseils pour consommer autrement et ce, dès maintenant.

conseils pour consommer autrement

Consommer autrement, qu’est-ce que ça veut dire ?

Avant toute chose, qu’entend-t-on par « consommer autrement » ? Notez qu’il ne s’agit pas ici de votre consommation alimentaire seule mais bel et bien de LA consommation au sens large. Au quotidien, vous consommez par exemple de l’énergie : pour vous chauffer, cuisiner, éclairer… Vous consommez également lorsque vous achetez toutes sortes de produits ou que vous empruntez votre voiture, l’avion ou encore le train au quotidien ou en voyage. Il convient donc d’agir sur chacun de ces leviers pour une consommation vraiment responsable. Comment faire ? Ci-dessous, 10 bonnes pratiques.

1 – Choisissez des produits de saison

Le premier conseil pour une consommation responsable : préférer des produits de saison, cultivés en France. Et oui : ceux-ci ne seront donc pas importés de l’étranger. Les avantages d’une consommation de saison sont multiples : vous contribuez à l’économie régionale / nationale et luttez contre le réchauffement climatique. Les produits n’étant pas importés depuis l’étranger, l’impact carbone lié à leur transport depuis le producteur jusqu’au point de vente est considérablement réduit. Pourquoi hésiter ? Les produits de saison ont des qualités nutritionnelles souvent supérieures aux produits importés ou cultivés sous serre ! En plus, vous en tenir à un tel calendrier vous permettra aussi de vous lancer dans de nouveaux challenges culinaires.

Contrairement aux idées reçues, il est particulièrement simple de changer ses habitudes alimentaires ! Il suffit d’être bien renseigné(e) et de savoir où se rendre. En ligne, le site « Manger Bouger » met à votre disposition un calendrier téléchargeable des aliments de saison : fruits et légumes, fromages, poissons… D’autres sites vous informent également à ce sujet, mois après mois. Côté courses, privilégiez les marchés lorsque vous le pouvez : vous êtes sûr(e) d’y trouver des produits frais locaux. Il n’y a plus qu’à !

2 – Adoptez les bons gestes pour réduire le gaspillage alimentaire

A l’heure actuelle, très peu de français peuvent se vanter d’avoir éradiqué le gaspillage alimentaire de leur quotidien. Pourtant, il est relativement simple d’éviter de jeter vos aliments périmés ! Voici quelques conseils :

  • Organisez votre liste de courses. Avez-vous vraiment besoin d’un fromage supplémentaire ? Les produits frais se périment le plus rapidement, et on a souvent tendance à avoir les yeux plus gros que le ventre, surtout lorsqu’on fait ses courses le ventre vide. Pour éviter de surcharger votre frigo avec des achats à caractère compulsif, dressez au préalable une liste des aliments dont vous avez réellement besoin… et tenez-vous y !
  • Faites de l’ordre dans votre frigo. Mettez en avant les aliments dont la date de péremption approche pour penser à les consommer en priorité ! Pour que cette organisation fonctionne, vous devez apprendre à jeter régulièrement un œil à votre frigo. Pensez aussi à inscrire la date d’ouverture sur les produits ouverts !

Vous remarquez que de nombreux produits arrivent bientôt en début de péremption ? Pourquoi ne pas imaginer une recette les intégrant ? Notez que la mention « à consommer de préférence avant le […] » indique que le produit peut toujours être mangé passé cette date. Il aura en revanche perdu certaines de ses qualités nutritionnelles.

3- Economisez l’énergie en cuisinant

Des astuces existent pour vous permettre d’éviter de surconsommer pendant que vous cuisinez ! Par exemple : couvrez vos aliments ! La chaleur sera conservée et cuira vos aliments plus rapidement : c’est moins d’énergie consommée. Privilégiez également l’utilisation des plaques à induction, moins énergivores que les vitrocéramiques à hauteur de 50%.

4 – Débranchez vos appareils en veille

La consommation d’énergie à l’échelle d’un logement ou d’un bureau peut facilement être réduite, en prenant les bonnes habitudes. Par exemple, pensez à débrancher vos appareils électroménagers, vos luminaires ou vos appareils électriques lorsque vous ne les utilisez pas ! Il ne s’agit pas seulement de les éteindre : il se mettent alors en veille et continuent de consommer une petite partie d’énergie. Cette consommation à l’échelle d’un appareil n’est pas énorme mais peut représenter jusqu’à 10% de votre facture énergétique mensuelle tous équipements confondus ! Ainsi sur un logement entier (et tous les logements de France), cela représente un gaspillage en énergie non négligeable.

Prenez le temps d’implémenter cette habitude et de sensibiliser vos proches à ce sujet ! L’environnement, votre conscience et votre portefeuille vous diront merci.

5 – Chauffez moins… mais mieux

Le chauffage constitue l’une des dépenses principales d’un foyer mais aussi l’un des pôles qui impacte le plus l’environnement. Pour consommer autrement en matière de chauffage, voici quelques astuces :

  • Fermez vos portes et volets. En été comme en hiver, cela permet de conserver la température acquise dans chaque pièce de l’habitation et de limiter les déperditions thermiques.
  • Privilégiez le chauffage à base d’énergies renouvelables et au bois. Les appareils à inertie sont également recommandés : ils continuent de distribue de la chaleur une fois éteints.
  • Sélectionnez des appareils de chauffage disposant d’un bon coefficient de performance (COP) et à la classe énergétique A+++ (au possible). Ceux-ci chauffent efficacement l’habitation pour un impact environnemental minime.

6 – Optez pour les transports en commun ou à impact neutre

Ai-je vraiment besoin de ma voiture ? C’est la question à vous poser avant de sortir de chez vous. Parfois, la réponse sera oui. Mais pas le plus souvent ! Privilégiez dans ce cas les transports en commun, plus économes. Un trajet en bus, c’est 40% de consommation en moins qu’en voiture ! Si vous n’avez pas le choix, vous pouvez également opter pour du covoiturage : l’idéal pour consommer autrement, sociabiliser et maîtriser votre budget.

Enfin, la marche et le vélo sont sans conteste les moyens de déplacement à privilégier lorsque vous le pouvez. La plupart des communes françaises mettent à disposition des vélos en libre-service pour un prix annuel modique. Pourquoi ne pas essayer ? Vous éviterez les bouchons et arriverez peut-être même à bon port plus rapidement qu’en voiture…

7 – Limitez autant que possible vos trajets en avion

L’avion, c’est le grand perdant lorsqu’on parle d’empreinte carbone. Et oui : un aller-retour en Indonésie rejetterait autant de CO2 dans l’atmosphère qu’une année de vie. D’où l’importance de réduire vos trajets ! Vous pouvez par exemple décider de n’utiliser l’avion qu’une fois par année. Privilégiez autant que possible le train, beaucoup moins polluant. C’est valable aussi bien en France qu’à l’étranger. En Europe, bon nombre de pays sont joignables par train moyennant un coût variable. Pourquoi ne pas les visiter ?

Si vous n’avez pas d’autre choix que de prendre l’avion, essayez de voyager léger. Plus l’avion est lourd, plus il consomme. Compensez aussi vos émissions de carbone en participant financièrement auprès d’associations liées à l’environnement.

8 – Préférez l’occasion ou la location à l’achat neuf

Au-delà de « consommer », la plupart des ménages français (et d’ailleurs) « sur-consomment ». Vêtements notamment mais également objets de décoration, mobiliers, outils… Or, la fabrication de produits neufs a un fort impact environnemental. Pourquoi acheter dans ce contexte et à un prix fort, lorsque vous pouvez vous débrouiller autrement ? De nombreux sites tels que Le Bon Coin permettent de dénicher des objets / vêtements à prix réduits et de qualité optimale. Acheter des produits recyclés peut également constituer une bonne option. Enfin, il existe de nombreux sites de confiance dont le concept est basé sur l’échange de produits / matériel entre particuliers. A vous de jouer !

9 – Achetez moins de viande

Malheureusement pour les amoureux de la viande, ceci n’est pas une rumeur ! L’empreinte carbone des produits animaux est bien plus élevée que celle des produits végétaux. Les niveaux d’eau et d’énergie dépensés dans l’élevage animal sont colossaux ! Ainsi, privilégiez au possible les alternatives végétales. Allez-y progressivement : vous pouvez commencer en vous fixant des objectifs hebdomadaires, peu ambitieux.

10 – Privilégiez les produits en vrac

Un dernier conseil ? Conservez vos bocaux et vos emballages et réutilisez-les ! En achetant vos produits en vrac, vous contribuez à un mode de vie « zéro déchet » et achetez uniquement ce qu’il vous faut. Le plus souvent, le vrac est également moins cher puisque vous ne payez que le produit brut et pas l’emballage marketing qui l’accompagne.

A présent, vous détenez quelques pistes pour commencer à consommer mieux. Bien sûr, tout ne se fera pas du jour au lendemain. La clé est dans la persévérance. Arrêtez de vous sentir coupable et commencez à être responsable.

A lire également :