Lorsqu’on parle de commerce équitable produits alimentaires, le chocolat compte parmi les premiers auquel on pense. Et pour cause ! La tablette de chocolat équitable a souvent été au cœur de campagnes médiatisées en soutien à ce mode de consommation, tout comme le café, d’ailleurs. A l’heure actuelle pourtant, on estime la consommation de chocolat équitable d’un français à seulement 76 g / personne / an, sur les 7 kg / an consommés par chaque français. Ce n’est pourtant pas faute d’offre en la matière ! 34 marques françaises et 74 marques internationales commercialisent actuellement du chocolat commerce équitable. Dans cet article, nous allons évoquer la filière du cacao équitable et ses enjeux, mais également les produits commercialisés en France.

commerce équitable chocolat

L’état des lieux de la filière cacao dans le commerce conventionnel

L’état des lieux de la filière cacao / chocolat est à l’heure actuelle plutôt alarmant. Dans les pays où il est cultivé : Costa Rica, Colombie, Pérou, Sri Lanka, Papouasie Nouvelle Guinée ou encore Ghana, le cacao représente la principale source de revenus pour la majorité de la population dont le mode de vie dépend de sa culture. Dans le monde, plus de 50 millions de personnes en dépendent !

Malheureusement, face aux codes imposés par le commerce conventionnel, la culture du cacao est plutôt devenue synonyme de précarité et d’inégalités sociales. Le revenu perçu par tablette de chocolat s’élève rarement à plus de 6% pour un petit producteur, contre 35% pour le grand distributeur qui le vend et ce, même quand le cours du marché est en hausse. Comment, alors, vivre décemment de la culture du cacao ? La plupart des producteurs actuels vivrait sous le seuil de l’extrême pauvreté.

Cette précarité entraînerait également une hausse considérable du travail des enfants, notamment en Afrique de l’Ouest. Environ 2,25 millions d’enfants entre 5 et 17 ans auraient ainsi travaillé en Côte d’Ivoire et au Ghana pour la culture du cacao. Ajouté à cela des conditions de travail dangereuses pour enfants comme adultes… le panorama est bien plus sombre que les publicités ne nous le laissent entrevoir et il s’agit d’en prendre conscience.

D’autres conséquences sont le fait direct de la pauvreté des petits producteurs et de la surconsommation effrénée caractéristique de notre ère. Parmi celles-ci, la déforestation massive. Les exploitations de cacao et les sols vieillissants ne sont pas réellement entretenus du fait de coûts d’exploitation trop élevés. Ainsi, les terres font place à de nouvelles zones de culture parfois positionnées sur des zones naturelles protégées. Cela a un impact direct sur l’environnement et la préservation de l’habitat de la faune et de la flore locale…

Consommer du chocolat équitable pour limiter les inégalités sociales

Acheter du chocolat équitable en lieu et place du chocolat « traditionnel », c’est faire le choix de rémunérer de façon plus juste les petits producteurs dont le mode de vie en dépend. Vous savez également d’où provient le chocolat de votre tablette et dans quelles conditions il a été produit. Le chocolat équitable, comme l’ensemble des produits issus de ce type de commerce, sont fabriqués selon des processus respectueux de l’environnement et dans des conditions de travail décentes et égalitaires.

Selon les labels, les producteurs ont la possibilité de se regrouper en coopératives dans lesquelles ils détiennent réellement un pouvoir de négociation. Des primes fixées avec les différents acheteurs leur permettent de faire évoluer leurs infrastructures pour éviter de déforester, ainsi que d’améliorer leur environnement direct ou de participer à des projets à impact positif.

Notons que pour la production du chocolat équitable, les petits producteurs doivent maîtriser leur usage de pesticides et sont encouragés à se tourner vers l’agriculture biologique, grâce à une prime. Toutes ces conditions dépendent bien sûr des différents labels vers lesquels se tournent les producteurs comme les acheteurs. D’ailleurs, quels sont-ils ?

Quelles sont les marques et les labels de chocolat équitable ?

Côté label, le plus répandu à l’heure actuelle est Fairtrade / Max Havelaar, le premier label équitable jamais créé. Celui-ci peut être apposé sur un grand nombre de produits dont le chocolat, quelle que soit la variété. Vous pouvez trouver du chocolat équitable en grandes surfaces, sur internet mais également en boutique spécialisée : naturalia, Biomonde, Biocoop, Naturéo… Le prix quant à lui est relativement abordable : entre 2 et 3 € pour une tablette.

Notons que dans le secteur du cacao, la marque « Ethiquable » est particulièrement active. Elle regroupe 70 coopératives partenaires et impacte à l’heure actuelle plus de 46 530 partenaires. Vous pouvez commander très facilement du chocolat éthiquable en ligne en quelques clics ! Précisons que la marque commercialise également d’autres produits : café, thé, produits sucrés ou encore épicerie salée comme les chips de pomme de terre provenant du Pérou. Vous l’aurez compris : de nombreuses possibilités s’offrent à vous en matière de commerce équitable. Une seule question subsiste : quelle tablette de chocolat allez-vous déguster ?

A présent, vous savez désormais que la filière cacao a besoin d’une évolution des modes de consommation. Le cacao est au cœur de nombreuses inégalités, pourtant cette filière n’est pas la seule à souffrir du commerce conventionnel, bien au contraire. Mais en achetant uniquement votre chocolat équitable et en le recommandant autour de vous, vous contribuez déjà beaucoup à réduire les inégalités liées à sa culture. En plus, le chocolat équitable se décline dans une multitude de saveurs : noir, au lait, au riz soufflé, au pavot, à la rhubarbe, à la nougatine ou à la noix de coco… Dans ce contexte, impossible de ne pas trouver la mignardise idéale pour accompagner votre café… équitable, bien sûr !

A lire également :

Retour en haut